Les 5 piliers du CJD

Réfléchir pour prendre du recul et anticiper

Assailli par le quotidien, un dirigeant n’a pas toujours le recul nécessaire pour porter un regard prospectif et stratégique sur son activité et son entreprise.Au CJD, lieu unique de réflexion, chaque jeune dirigeant ou entrepreneur reçoit aide, conseils, accompagnement. Il travaille dans une commission et échange autour d’un thème relatif.

Se former pour progresser

Au CJD, personne n’a jamais tenu pour acquis que le dirigeant était « naturellement » compétent. Diriger et entreprendre ne sont ni un art ni un don, mais un métier. Un métier, un métier exigeant, un métier qui s’apprend. Pas seulement sur le « tas », et pas non plus en accumulant les savoirs techniques de base que sont la gestion, le management… qui sont nécessaires mais insuffisants.

Le CJD propose un cursus de formation pour les dirigeants et chefs d’entreprise unique en France, notamment pour les dirigeants de Pme-Pmi, composé de formations innovantes, mais aussi de mises en situation réelles, et de coaching entre dirigeants. Le CJD Québec peut bénéficier de certaines de ses formations.

Expérimenter pour innover

Laboratoire d’innovations économiques et sociales, le CJD met en commun les convictions, les savoir-faire et les volontés de plus de 5000 jeunes dirigeants qui acceptent de travailler ensemble pour innover et mettre en place de nouvelles pratiques d’entreprise.

Fidèle à sa vocation de « laboratoire du patronat », le CJD a, au cours de son histoire, cherché à mettre ses idées à l’épreuve des faits et a expérimenté avant l’heure :

  • La participation, l’intéressement en entreprise
  • Le dialogue social et l’instance unique de représentation du personnel
  • L’entreprise citoyenne
  • La formation en alternance et l’intégration des jeunes dans l’entreprise
  • La réduction, l’annualisation du temps de travail

Ces dernières années, le CJD travaille sur le développement durable, la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, la reconnaissance de la diversité dans l’entreprise, la mise en place de Groupements d’employeurs…

S’engager pour influencer…

Un engagement quotidien

Être membre du CJD, c’est s’engager dans sa pratique quotidienne de dirigeant, à mettre ses actes en accord avec ses idées et à œuvrer pour une économie au service de l’homme et un libéralisme responsable.

Au niveau local, le CJD Québec organise des conférences pour favoriser l’entrepreneuriat et une culture entrepreneuriale vivante auprès des jeunes du secondaire et collégiales.

Développer pour pérenniser

Développer pour pérenniser car, sans croissance, comment expérimenter les idées du CJD ?